L’autre jour je vous parlais de l’importance de planifier les repas pour se faciliter la vie mais avant de penser aux repas, il faut faire les courses!!! Alors là j’imagine votre visage se crisper à l’idée de vous retrouver au milieu de la foule de votre supermarché habituel errant fébrilement d’un rayon à l’autre.

Je connais bien cette sensation et ça fait un bon moment que j’ai décidé de m’en passer! Oui, de part mon métier, j’adore naturellement tout ce que la technologie nous apporte pour nous faciliter les tâches que je qualifierais d’ingrates ou pour les rendre juste plus agréables 😉

L’organisation par chez nous

 

Le tableau

Mais quel tableau?  Je vous parle du tableau à mettre dans la cuisine, que ce soit une ardoise d’écolier à l’ancienne ou une ardoise blanche, peu importe, ce tableau m’est juste indispensable.

Pourquoi? Parce que plutôt que de se dire entre nous « ah faudra penser à acheter ceci » ou « faudra pas oublier cela », hop on met le tout sur notre super tableau dès qu’on en parle. Ça évite les oublis et ça nous sert également à lister/planifier nos repas et à y voir clair.

Le drive

Je bénis un peu plus chaque jour l’inventeur de ce doux service: le drive. Pour celles et ceux qui ne connaitraient pas encore cette magnifique invention. Cela consiste à faire ses courses sur internet et à passer les chercher en voiture, un gentil monsieur ou une gentille dame dépose vos courses dans votre coffre , le tout dure seulement quelques minutes et hop vous rentrez chez vous sans avoir eu à affronter les caddies, à vous faufiler entre les rayons…

Bref, ici on fait les courses au drive une semaine sur deux, on achète l’essentiel du quotidien, farine, beurre, œufs, yaourts…Le service de drive que l’on utilise nous propose une liste de « produits favoris » qui répertorie tous les produits que nous achetons souvent. Cela facilite grandement l’affaire et nous aide à ne rien oublier.

Enfin, le drive c’est aussi le moyen de contrôler son budget car on sait en temps réel combien on dépense, les achats sont moins compulsifs, on peut prendre le temps de regarder le prix au kilo et de comparer. Le drive c’est aussi la possibilité de refaire éventuellement un tour dans ses placards pour vérifier qu’on a rien zappé  avant de valider la commande en ligne.

Le marché et les commerçants locaux

Nous faisons également nos courses au marché du quartier le samedi parce que ça nous permet de croiser des producteurs, de discuter, c’est convivial et nous aimons bien prendre le temps de choisir nos fruits et légumes. Il en va de même pour le boucher et le fromager.

marché

De manière générale, si nous pouvons faire travailler des commerçants locaux nous le faisons. J’aime cette relation avec les commerçants du quartier, ceux qui connaissent leurs produits, nous offrent un vrai service et parlent encore de leurs métiers avec des petites étoiles dans les yeux.

 Et si on doit quand même rentrer dans un supermarché?

Si vous n’avez pas le choix et que vous devez aller au supermarché, il y a des astuces simples à mettre en œuvre:

  • Faire ses courses après avoir mangé, c’est une règle d’or, lorsqu’on a le ventre vide on a souvent tendance à acheter plus facilement tout et n’importe quoi à cause de la sensation de faim
  • Faire une liste c’est le meilleur moyen d’aller à l’essentiel et donc de ne pas perdre de temps dans les rayons
  • Se méfier des têtes de gondoles  ce sont souvent de fausses bonnes affaires
  • Dans les rayons, scrutez le bas des présentoirs qui sont souvent moins chers que les produits  « à hauteur d’homme »
  • Vérifiez les prix au kilo, les conditionnements, les apparences sont parfois trompeuses!

 

J’espère que ces conseils et astuces vous permettront d’améliorer votre quotidien et surtout n’oubliez pas qu’un peu d’organisation peut vous simplifier la vie! 🙂

Vous voulez recevoir le résumé des publications de la semaine? Abonnez vous à la newsletter!

 Vous avez des questions? N’hésitez pas à laisser un commentaire! Rejoignez moi sur facebook!

5 réponses à Et si on faisait les courses?

  • ah bah en fait on fonctionne un peu pareil: drive + commerces locaux (et des fois le scan au supermarché)…je fais toujours une liste au fur et à mesure que je remarque les besoins…. sauf que… je l’oublie presque à chaque fois ! 🙄 super article !

  • Laurianne dit :

    Par ici c’est moi qui me coltine les courses !
    Je prend chaque semaine un panier garni du marché.
    Et munie de ma liste de courses, je vais bien (trop) souvent dans un supermarché (type match ou intermarché), je les fais en 15 minutes top chrono et je ne m’arrête que si l’article est sur ma liste (et du coup réellement utile).
    Il paraît que le drive est une vraie révolution, mais j’oublie toujours de passer commande avant d’y aller ^^
    Bref petit article bien sympa qui me fait penser à mettre en place un tableau (parce que mon homme se contente de me dire « ya plus de ketchup » et après débrouille toi :p )

  • claudine dit :

    je fais une liste tout au long de la semaine , le samedi ,je pars pour mes courses que je ne fais qu’une fois par semaine
    si au cours d’une préparation pour un repas ,il me manque un ingredient, je cherche une autre idée 😆 je pense faire des économies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2013-2016 Si on cuisinait. Tous droits réservés.